Francine Rapiné, condamnée à la prison pour l'Algérie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Francine Rapiné, condamnée à la prison pour l'Algérie

Message  Admin le Lun 29 Déc - 19:29

Francine Rapiné


Source :
Etudiants français et d'outre mer à Besançon en 1954

http://migrations.besancon.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=129&Itemid=70&limit=1&limitstart=7

Jean Ponçot
Mai 2007


Extraits.

…………………………..
Peu après une étudiante de Belfort m’apprenait que sa camarade Francine Rapiné avait également été arrêtée chez ses parents ainsi que le Pasteur Mathiot de Belfort pour « aide au F.L.N. ». ce qui équivalait à une atteinte à la sûreté intérieure de l’état .
La police reprochait à Benabderrahmane d’être porteur d’une lettre écrite par Francine Rapiné pour Si Ali ( de son vrai nom Salah Laouedj ) considéré comme un des responsables du F.L.N. réfugié à Genêve et que le Pasteur Mathiot avait fait passer en Suisse ………….....................................
Le procès des accusés eut lieu la 2ème semaine de mars 1958. Il fut retentissant avec la présence de la presse régionale, et nationale.( Bernard Poirot Delpech representait le Monde) Plusieurs centaines de personnes ne purent entrer dans la salle d’audience. Des personnalités très connues sont venues apporter leur témoignage et leur soutien aux accusés : le président de l’Eglise réformée de France, Pasteur Westphal, le philosophe Georges Casalis, le professeur Mandouze, qui à l’époque préparait la sortie de son ouvrage sur « l’ homme de Constantine » saint Augustin, André Philippe, ancien ministre, le Doyen de la Faculté des lettres de Besançon qui a terminé sa déposition en ces termes « si les portes de la prison se referment sur Francine Rapiné ce sera parce qu’elle aura cru son pays plus beau, plus juste et plus fraternel qu’il ne l’est aujourd’hui. »
…….
Le verdict tombe le 14 mars : Francine Rapiné, considérée comme l’agent de liaison du F.L.N.est condamnée à 3 ans de prison ferme,…………….
Grace à l’insistance du Doyen de la Faculté des Lettres de Besançon, Mr Lerat, Francine Rapiné a pu recevoir l’autorisation de passer les examens de Propedeutiques en prison. Avec l’autorisation du Prefet , je pouvais donc lui rendre visite chaque semaine et lui porter les cours et devoirs. Mais en même temps, je préparais un dossier pour sa libération conditionnelle à mi - temps de son incarcération, comme le prévoit la loi française, en cas de bonne conduite en prison. En fait sa libération était un acte politique. J’avais obtenu l’appui de l’écrivain Joseph Rovan, très proche du ministre de la justice, Edmond Michelet, ancien déporté et dont les vues sur l’avenir de l’Algérie étaient fort différentes de celles du premier ministre Michel Debré
Ainsi le dossier de libération conditionnelle fut acheminé par la voie hiérarchique.
Or il revint à Besançon, avec un refus signé du directeur de l’ administration pénitentiaire., sans que le ministre n’ai pu voir le dossier.
Il fallait donc prendre une autre voie : celle de la grâce présidentielle. Je fis parvenir à Joseph Rovan un nouveau dossier, que le Garde des Sceaux Edmond Michelet confia à Mme Geneviève De Gaulle- Anthonioz (nièce du Général de Gaulle, ancienne résistante de la guerre 40-45, ancienne déportée, fondatrice de l’association quart monde) qui le soumis directement à la signature de son oncle : le 23 mai 1959, Francine Rapiné était libérée de prison.
Jean Ponçot
Mai 2007


------------------------------
Son arrestation a eu lieu le 12 Décembre 1957
Admin

Admin
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 192
Age : 69
Date d'inscription : 07/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://justesdalgerie.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum